Entraînement Metsä

forum privé
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Rencontre citadine [ft. Mont Fuji & Good Morning]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gauffre

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 13/02/2016

MessageSujet: Rencontre citadine [ft. Mont Fuji & Good Morning]   Dim 5 Juin - 19:39



Rencontre citadine [ft. Mont Fuji & Good Morning]
<blockquote><blockquote>

Ouuuuuaaaah
Je m'étirai de tout mon saoul, faisant craqueter avec douceur quelques vertèbres et étirer quelques muscles endoloris par cette sieste de plusieurs heures. Je baillai à m'en décrocher la mâchoire, et j'avoue que je serais bien restée dormir parmi les draps chaud du lit d'Eva, mais la faim se présentait à moi par des gargouillis incessants au creux de mon estomac. Je me levais donc, et atteignait le bord du lit en marchant tout doucement sur mes coussinets, prenant soin de ne rien faire bouger. Enfin je sautais au pied du lit et m'en allait cahin-caha vers la porte entrebâillée d'où émanait la lumière du jour qui éclairait la salle à manger, quittant la chambre seulement éclairée par les rayons perçant entre les stries des volets fermés. J'arrivais à ma gamelle ornée d'un beau Good Morning Little Princess calligraphié et ronchonnai en la trouvant vide. Je reniflai la pauvre poussière de croquette qu'il restait au fond, coincée dans les coins, et butait dans le récipient d'un grand coup plein de furie. Miaaa Miaaaa Mraouuu Niarrr !!! Je me mis immédiatement à hurler de toutes mes vocalises de félin dans toute la maison, appelant mes maîtres à me remettre à manger. Mais où était-ils donc ? Ni le père, ni la mère, ni Eva, ni le bébé - quoi que je doute que lui puisse me remettre à manger - n'étaient là. Ils étaient partis pendant que je dormais ? Grr. Je traînai alors mon popotin vers le garage, où je savais entreposés les sacs de croquette. Mais la porte était fermée et j'avais beau gratter avec mes griffes dessus elle ne s'ouvrait pas. Ni une ni deux je ne perdais pas espoir et montais à l'étage, trottinant et me hissant à chaque marche molletonnée de moquette. J'arrivais essoufflée et allait jusqu'au bout du couloir, dans la salle de bain. Comme je l'avais deviné la petite fenêtre était restée ouverte pour aérer. Je montai sur le lavabo puis sautai sur le rebord de l'ouverture, manquant de perdre l'équilibre - ça faisait bien un mois que je ne m'étais pas risquée à faire ça, d'habitude mes humains m'ouvraient les portes quand je leur demandais. Une branche d'arbre venait frôler le mur de la maison et ne se trouvait qu'à une trentaine de centimètres de la fenêtre. Je me concentrai, calculai, visai puis sautai et me rattrapait contre l'écorce. Je suivait mon chemin sur l'arbre du jardin, passant de branche en branche, pour arriver sur le toit du garage. Le velux du garage était fermé.
Très bien, très bien, après tout Good Morning restai de la gente féline, s'il n'y avait personne pour me servir, j'allais chercher ma pitance dans le quartier, ailleurs. Et je ne manquerai pas de faire mes griffes sur le canapé en rentrant pour punir mes maîtres de leur oubli fatal. Je redescendis avec grâce sur le plancher des vaches et courrait le long du trottoir. Polochon, le chat des voisins, m'appela d'un joyeux miaulement mais je ne répondis qu'en m'arrêtant et en faisant un petit signe de l'oreille pour le saluer au loin, car je n'avais pas le temps pour plus.
Je tournai à l'angle de la rue, il y avait une boucherie. Les poubelles ! Haha, mon but ! J'escaladais la gouttière de la boutique pour arriver dans un endroit un peu plus sombre : l'arrière-cour. Il y avait là une énorme poubelle grise à ciel ouvert. Je faisais attention à ne pas trop me salir - sinon Eva aurait encore la stupide idée de vouloir me donner un bain, comme si les chats n'étaient pas les créatures les plus propres de l'univers - ah je vous jure les humains sont parfois stupides. Et alors que l'odeur forte du gras de viande et des restes sur les os m'emplissait les narines et que ma truffe était encombrée, je perçus alors un fumet plus tenu. Un autre chat ! Mes longs poils crèmes commencèrent à se hérisser. Fort heureusement c'était l'odeur d'une femelle, et non celle d'un mâle en ruth prêt au viol, ce qui me calma. Je distinguai par derrière un épais morceau de bœuf un dos et des oreilles noirs et blancs. Est-ce qu'elle m'avait vu ? J'allais alors au devant d'elle lui souhaiter le bonjour mais alors que je franchissais le morceau de bœuf d'un élégant saut je remarquai qu'elle n'avait pas de collier. Mon dieu nan, une chatte errante ? Une chatte de clan ? J'étais tétanisée et je ne pouvais plus bouger de l'endroit où j'étais. Mes pattes commençaient même à s'enfoncer légèrement dans une carcasse de poulet sans les cuisses en-dessous de moi.
</blockquote></blockquote>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiro
Admin
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 13/02/2016

MessageSujet: Re: Rencontre citadine [ft. Mont Fuji & Good Morning]   Lun 6 Juin - 20:51

Ça faisait maintenant deux heures que j'avais quitter le clan et que je me dirigeais vers la petite ville.
Je commençais à avoir mal aux pattes mais je tenais bon, l'appel de la faim était trop forte pour que je m’arrête et me repose. Ça faisait maintenant une lune que le clan souffrait de la famine, la mauvaise saison n'étant encore pas encore très clémente avec nous, pauvre chats du clan du coton. Etoile de faisan m'avait ordonné d'emmener Nuage de Riz avec moi, histoire de lui faire une sorte de baptême et de lui montrer la ville - et surtout histoire de ne pas l'avoir dans les pattes son mentor étant malade-mais elle m'avais saouler à se plaindre au bout d'une heure alors je l'ai envoyé chasser en chemin.
J'arriva enfin à l'entrée de la ville; je marqua une pause et regarda mon reflet dans une flaque.Avec mes pattes aussi fine et mes os saillant sur mes flanc je ne vais pas impressionner grand monde- pensais-je en soupirant. Je m’engagea prudemment dans l'allée à l’affût de la moindre odeur de chat mais je me détendit en ne sentent que des odeurs éventées. Je trottinas alors vers la boucherie et me dirigea vers le Graal: les poubelles. L'odeur de la viande commença à m'emplir les narines et je saliva, je sauta gracieusement sur la poubelle et commença ma quête: objectif numéro 1: me remplir le ventre, objectif numéro 2: en ramener autant que je peux au clan. Désolée clan des étoiles mais sur ce coup là, me priver de manger en première ne servirait pas à grand chose. Je commença donc à m'attaquer à un morceau de bœuf, très goûteux, très bon, je commença par me jeter dessus puis me calma peu à peu. Quand d'un seul coup un chat apparu devant moi, je releva la tête surprise, j'avais tellement baisser ma garde que je ne l'avais pas vu venir. Vraisemblablement c'était une chatte, une domestique vu la taille de son ventre et son collier.Mes yeux se réduire à deux fente et je me sourit quand je vis qu'elle semblait tétanisée, qu'elle avait l'air ridicule!!Je me redressa et mes poils sur mon dos se hérissèrent
-"Qu'est ce que t'a à me regarder?? T'a un problème??? Cette pièce de viande est à moi!" crachais-je. Je ne voulais pas être aussi violente envers elle, elle n'avait franchement pas l'air méchante mais j'avais faim...et quand j'ai faim ma partie obscure de moi est difficilement contrôlable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kastoatupu.creerforum.com
Gauffre

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 13/02/2016

MessageSujet: Re: Rencontre citadine [ft. Mont Fuji & Good Morning]   Mer 8 Juin - 21:27



Rencontre citadine [ft. Mont Fuji & Good Morning]


-"Qu'est ce que t'a à me regarder?? T'a un problème??? Cette pièce de viande est à moi!"
Je sursautai, effaré de la violence de ses propos. Elle avait bien l'air d'une de ces chattes errantes de ville affamé, pourtant je n'en étais pas si sure. Je repris mes esprits et fronçai la truffe, de quel droit me parlait-elle ainsi ? Je regardais dans la benne autour de nous, elle pensait sérieusement que je voulais son morceau de viande en particulier ? En même temps, je venais de sauter à sa rencontre, mais elle devait bien voir à mon odeur que je ne voulais rien, que je n'avais aucune mauvaise intention. Après bon, vu que nous, chats domestiques, sommes bien nourris, j'imagine que la jalousie rend les autres agressifs. Pourtant la plupart vivent à la rue ou dans la forêt par choix, non ? Un humain, si on en veut un, ça s'adopte. Ça se trouve dans les quartiers périphériques. J'ai un ami chat de la rue Victor Hugo, pas très loin, qui a fait comme ça. Il m'a expliqué qu'il suffisait de miauler gentiment et venir dans les jardins des retraités, de ne pas faire ses besoins dans leur jardin et de se frotter à leurs jambes. Si au bout d'une semaine ils ne venaient même pas le caresser il abandonnait et passait à une autre maison. Et voilà, en un mois, il s'était trouvé un lieu sur, une litière, un panier et des croquettes. Seul point négatif pour lui : il avait été emmené chez le coupeur, mais je crois qu'aujourd'hui il n'y pense plus vraiment, il se sent plus calme. Plus mou, surtout. Enfin c'est grâce à ça que c'est mon ami : il ne vient pas me chercher des noises au printemps. Bref.
Après deux secondes de réflexion, un très court moment, je répliquai :

-Oh eh ça va ! Il y a de la nourriture pour tout le monde !


Et j'affichai malgré moi une mine renfrognée. Je détestai les solitaires. Ils ne venaient me voir que pour me causer des problèmes. Tenter de rentrer par la fenêtre alléchés par l'odeur des croquettes, m'agresser parce que je me promène près de leur soi-disant territoire ou venir draguer pitoyablement et se battre devant mes yeux. Mais aucun n'avait la décence de m'aborder pour dire bonjour ou discuter. Ils n'ont pas le temps à ça, ils sont trop occupés dans leur vie à assurer leur sécurité et leurs besoins primaires. C'est pas une vie moi je vous dis. Il faut connaître la douceur des draps pour savoir ce qu'est le bonheur. Siester sur les ardoises d'un toit ou du bitume, même chauffé par le soleil, n'est rien en comparaison. Pourquoi réfuter la douce caresse d'un humain qui nous rappelle les coups de langue rappeuse de nos mamans ? La "liberté" hein... Un bien grand mot. Les quelques uns à qui j'ai pu demander pourquoi m'ont répondus par ce mot, "liberté". Sans paraphrase ni explications. Liberté. Comme si c'était un argument bien assez convainquant, comme si ce simple mot en imposait par sa seule prononciation. Beaucoup n'ont sans doute même pas réfléchit sur le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiro
Admin
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 13/02/2016

MessageSujet: Re: Rencontre citadine [ft. Mont Fuji & Good Morning]   Jeu 9 Juin - 19:30

"-Oh eh ça va ! Il y a de la nourriture pour tout le monde !"

Je plissa les yeux. "Elle a du cran cette chatte domestique" pensais-je. Je planta mes yeux dans son regard et essaya de calmer mon moi sombre, elle n'avait pas l'air méchante, avait l'air bien nourrit, c'était une femelle et non un matou demeuré qui était passé chez le coupeur et elle avait l'air plus intelligente que les autres. J'inspira profondément, ferma les yeux et essaya de faire tomber les poils sur mon dos."Calme toi, Calme toi ce n'est qu'une vulgaire chatte domestique, elle ne veux pas voler ta pièce de viande, elle a le ventre plein, tout ce qu'elle veux c'est être polie ou à la limite manger un petit truc par gourmandise"me dis-je en respirant profondément. Quand je sentis ma partie sombre se calmer je me détendit et rouvrit les yeux, mes pupilles était revenu à la normal et je m'assis tout en gardant ma pièce de viande entre les pattes.Je reporta mon intention sur la chatte, la pauvre elle avait l'air profondément offusquée. Je baissa les oreilles et repris d'une voix que j’espérais plus douce:

 -Je suis désolée, j'ai tendance à être de très mauvaise humeur quand j'ai très faim, excuse moi de t'avoir agressée. Je m'appelle Mont Fuji et toi?

En mon fort intérieur j'espérais qu'elle ne discuterais pas trop longtemps, j'avais toujours faim et je me bataillais contre mon dark moi pour ne pas lui sauter à la gorge pour la faire taire et pouvoir manger tranquille. Je sortais et rentrais mes griffes, geste nerveux que j'adopte quand je suis en pleine bataille contre moi même ou quand je suis à la limite de me contrôler. Je m’obligeais à respirer profondément et à ignorer la faim qui continuais de me tordre le ventre. Je me concentrais aussi beaucoup sur ma vue, il ne fallait pas qu'elle se brouille trop, sous peine de perdre le contrôle et de laisser dark Mont Fuji faire ce qu'elle veux, ce qui est souvent une trèèèèèèèèèèèès mauvaise idée. Il ne fallait pas non plus que je traîne trop car le clan avait faim lui aussi et comptais sur moi, je devrais le faire attendre le moins possible mais j'avais le sentiment que cette chatte n'avais pas une bonne image des chats des camps et je ne voudrais pas que cette chatte me mette dans le même sac que les autres. Je me lécha le poitrail pour cacher ma gêne, même si j'étais une guerrière j'étais avant tout une chatte et j'essayais de faire un minimum attention à mon aspect et cette aspect ne paraissais pas du tout à côté des formes et du beau pelage de la chatte domestique. Je me sentais comme... inférieure à elle, c'est comme si on était la belle et la bête. Je passa ma patte sur mon nez et lécha mes babines pour nettoyer le sang que j'avais sur la bouche. Je n'avais vraiment pas fière allure dans ses moments là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kastoatupu.creerforum.com
Gauffre

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 13/02/2016

MessageSujet: Re: Rencontre citadine [ft. Mont Fuji & Good Morning]   Lun 13 Juin - 19:45



Rencontre citadine [ft. Mont Fuji & Good Morning]


-Je suis désolée, j'ai tendance à être de très mauvaise humeur quand j'ai très faim, excuse moi de t'avoir agressée. Je m'appelle Mont Fuji et toi?
Je haussai un sourcil, faisant trembler mes longues vibrisses, intriguée. Elle avait au moins un semblant de politesse et prenait la peine de me dire son nom. Elle était certes un peu bizarre, mais avait la décence de s'excuser et se présenter. J'en étais ravie, même si ce n'était qu'une solitaire - ou une chatte de clan, et que ce genre de rencontre n'avait pas d'incidences dans ma vie.
Elle avait donc très faim, ce qui ne m'étonnai pas, elle n'avait pas d'humain pour la nourrir après tout. Et la vie doit être assez dure en ville tout le temps. Et chasser une simple et pauvre petite souris ne suffit qu'à vous sustenter pour un bien court instant, le temps seulement de trouver quelque chose de plus épais à vous mettre sous la dent.
Compréhensive, je penchais donc la tête vers un morceau de viande rouge de nature inconnue, en faisant attention à prendre un morceau autre que celui qu'elle semblait avoir choisit et mordait dedans, l'invitant ainsi à manger elle aussi pendant notre discussion. Les choses seraient plus simple ainsi, avec quelque chose à grailler. Après ma petite bouchée de chair pas très fraîche, je répondais avec aisance et élégance :

-Je m'appelle Good Morning.

Je n'ai jamais su ce que ce foutu prénom voulait dire. Mont Fuji, je savais que c'était un grand grand rocher avec de la neige dessus, si grand que les chats ne peuvent pas vivre là-haut. Good Morning, ça ne voulait peut-être sans doute rien dire, même si Eva s'amusait parfois à me dire avec un drôle d'accent qui n'était pas d'elle : "good morning ma Good Morning". Un truc d'humain, ça.
J'ajoutai avec curiosité :

-D'où viens-tu ?

C'est vrai quoi, cette solitaire là, je ne l'avais jamais vu dans le coin. Alors soit ce n'était pas son secteur, soit elle appartenait à un groupe de chats errants, ou pourquoi pas un clan de la forêt, bien que je n'ai rencontré qu'un seul de leurs représentants et je n'ai pas comprit un traître mot de ce qu'il m'avait expliqué, avec son histoire de guerre, clans, rangs, changements de noms et tout ça.
Je pris un morceau de viande cru filandreux avec mes dents en attendant qu'elle réponde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiro
Admin
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 13/02/2016

MessageSujet: Re: Rencontre citadine [ft. Mont Fuji & Good Morning]   Mar 14 Juin - 22:27

-Je m'appelle Good Morning.

Good Morning? Drôle de nom pour un chat, c'est bien un nom de chat domestique ça. Un nom que ce n'est même pas toi ou ton chef qui l'a choisi, un nom choisi par un vulgaire humain, un nom qui ne veux rien dire. La voyant se baisser pour manger j'en fit de même, je l'observa un instant, elle mangeait lentement et avec raffinement , une chatte domestique quoi. Je pris quelques bouchées de ma pièce de viande et ferma les yeux un instant, me délectant de la sensation de la viande dans ma bouche. Je pris ensuite d'autres bouchées, les mastiquant plus rapidement cette fois-ci, nous mangeons en silence.
J'étais perdue dans mes pensées, mon moi démoniaque se calmait peu à peu et je relâchais peu à peu mes muscles. Mais une question demeurait dans ma tête, comment se faisait-il que cette chatte avait une drôle d'odeur comme ça? Elle avait son odeur bien sûr mais il y avait autre chose, comme la senteur de certaines fleurs de la forêt saupoudré d'une odeur plus forte, digne des produits fabriqués par les humains, et son pelage était étrangement soyeux et brillant.

-D'où viens-tu ?

Sa question brisa le silence et je releva la tête surprise, depuis quand les chats domestiques s'intéressaient aux chats sauvages? Je dirigeas cependant mon regard vers elle et lui répondit:

-Je viens de la forêt là bas, je suis une chatte sauvage qui appartient au clan du coton, tu as déjà entendu parler des clans?

Je ne m'attendais pas à une réponse positive, même si elle paraissait avoir de la jugeote pour une chatte domestique elle semblait n'avoir jamais mis une patte en dehors de la ville alors même si elle croisait parfois d'autres chats domestiques ou des chats errants elle ne devait pas être très cultivée de ce côté là. Je me baissa et repris quelques bouchées de viandes cru en mastiquant doucement en attendant une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kastoatupu.creerforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre citadine [ft. Mont Fuji & Good Morning]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre citadine [ft. Mont Fuji & Good Morning]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Good morning, Salam alikoum
» VW movies presents...
» good morning everybody
» DÉCÉNIE DE 1970 À 1980
» Good morning from the States!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Entraînement Metsä :: Votre 1ère catégorie :: Sexion LGDC :: Les territoires neutres :: La ville-
Sauter vers: